Les pathologies de la thyroïde et des glandes parathyroïdes

Cette petite glande indispensable pour le métabolisme dans tout l’organisme est située à la base du cou.


Diapositive - thyroide grandeElle produit et libère les hormones thyroïdiennes (appelées FT3 et FT4). La production des hormones de la thyroïde est régulée elle-même par une hormone hypophysaire appelée TSH (thyroid stimulating hormone). Durant l’enfance, ses hormones sont indispensables à un développement physique et psychique normal. Chez l’adulte, ils contrôlent différents systèmes métaboliques utilisés par le corps pour maintenir les fonctions vitales.

Autour de la glande thyroïde, il existent 4 formations qui représentent la glande parathyroïde, produisant la PTH (parathyroid hormone), qui régule le métabolisme du calcium, en lien avec la vitamine D.

Les pathologies de la thyroïde sont fréquentes:

Il peut s’agir d’une hyperthyroïdie : la glande thyroïde travaille de façon excessive, elle produit de façon trop importante les hormones thyroïdiennes T4 et T3. Biologiquement, la TSH sera basse et les hormones thyroïdiennes plus ou moins élevées. Cela peut engendrer de nombreux symptômes dont les plus fréquemment retrouvés sont une fatigue excessive, une nervosité, des tremblements, une perte de poids, des palpitations. Plusieurs causes peuvent être responsables de cet excès hormonal. Les plus fréquentes sont : la maladie de basedow, qui est une maladie secondaire à la production d’anticorps induisant une stimulation excessive de la glande, un goitre multi nodulaire toxique ou encore un adénome toxique. Ces dernières causes ne sont pas exhaustives, et ces différentes pathologies sont des pathologies bénignes. Il sera donc nécessaire de réaliser des examens pour distinguer ces différentes causes (échographie thyroïdienne, scintigraphie thyroïdienne, dosages sanguins) prescrits par votre médecin. La prise en charge est adaptée au patient, sa pathologie, l’importance de son hyperthyroïdie. Dans certains cas, des médicaments bloquant le fonctionnement de la thyroïde sont utilisés. D’autres fois, un traitement par iode radioactif ou une chirurgie thyroïdienne pourra vous être proposé.

Il peut s’agir d’une hypothyroïdie : la glande thyroïde ne travaille pas assez. Biologiquement, la TSH sera élevée et les hormones thyroïdiennes plus ou moins basses. Les symptômes peuvent être, selon l’importance de l’atteinte, une fatigue, des troubles pondéraux, une constipation mais ils peuvent être absents. La cause la plus fréquente est la maladie d’Hashimoto. Il s’agit une atteinte « auto-immune », une production d’anticorps par le système immunitaire, empêchant la synthèse des hormones thyroïdiennes. Des examens seront réalisés pour le diagnostic de votre maladie (échographie thyroïdienne et dosages sanguins). La prise en charge repose sur un traitement hormonal de substitution (le Lévothyrox) dont la dose doit être adaptée par votre médecin.

La présence de nodules thyroïdiens est très fréquente dans la population générale. Elle augmente avec l’âge et le sexe féminin. La grande majorité des nodules thyroïdiens sont bénins, puisque moins de 5% seulement de ces nodules sont des cancers. Des nodules peuvent être découverts devant une gêne cervicale, ou par hasard lors de la réalisation d’autres examens pour tout autre chose (comme un scanner cervical ou un doppler artériel des vaisseaux du cou). Ils sont appelés alors « incidentalomes thyroïdiens ». Une échographie thyroïdienne de qualité est indispensable à votre prise en charge. En fonction de la taille des nodules, de leurs critères échographiques, votre médecin décidera de la nécessité ou non de réaliser une cytoponction des nodules. Il s’agit d’un examen simple, réalisé à l’aiguille fine, qui permet d’analyser des cellules du nodule afin d’en déterminer la nature. Secondairement, avec les résultats de ces examens, votre médecin décidera de la prise en charge adaptée, le plus fréquemment une simple surveillance, plus rarement une chirurgie thyroïdienne.

PTH

Les glandes parathyroïdes sont quatre glandes situées autour et derrière la thyroïde. Elle produisent la Parathyroid hormone ou PTH, qui est la principale hormone qui permet de réguler le calcium dans le sang.